« On se sent partir » : Jean-Pierre Foucault, ce double infarctus a bien failli lui couter la vie! 

Jean-Pierre Foucault

Auprès du magazine Ciné Télé Revue, Jean-Pierre Foucault s’est confié sur le double infarctus auquel il a survécu l’an passé. Un moment marquant pour l’animateur, qui a repris du poil de la bête, mais reste conscient d’avoir bel et bien frôlé la mort! 

Après cette épreuve, Jean-Pierre Foucault a l’impression d’avoir vécu « un an de rab »

Pour Jean-Pierre Foucault, cette année passée c’est comme si il avait « vécu un an de rab ». Ses mots sont percutants, car le trauma par lequel il est passé l’était tout autant. Même si il ne s’en est pas rendu compte sur le moment, Jean-Pierre Foucault a failli passer l’arme à gauche, en avril 2023. Hospitalisé en urgence à Marseille, il s’en sortira :  « C’est quand même magnifique » confie-t-il à Ciné Télé Revue, ce jeudi 28 mars. 

Il lui aura fallu pas moins de trois semaines de rééducation à l’hôpital Léoon Bérard près de Hyères, pour s’en remettre. L’animateur avait été pris en charge par des pompier puis admis en soins intensifs dans un hôpital de Marseille. 

« On se sent partir » : un an après, Jean-Pierre Foucault raconte son double infarctus 

« Sur le moment, je n’ai pas eu peur, car j’étais bien » explique-t-il, un an après. Il se souvient ne pas avoir eu conscience tout de suite de ce qu’il lui arrivait : « Le cardiologue qui est arrivé avant l’ambulance m’a injecté de la morphine. Quand le pompier m’a massé, je lui ai demandé : ‘Qu’est-ce que vous faites ? Je dors !’ Et il m’a répondu que je ne dormais pas« .  

Enfin, Jean-Pierre Foucault conclut : « J’ai vécu cet incident curieux où on se sent partir et je n’étais pas trop mal. Même si je suis content d’être revenu« . 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *