Alain Delon (5/7) : son enfance en prison où il a vécu une exécution historique

Alain Delon

Alain Delon a passé son enfance en prison et a vécu une exécution historique…

Dans Entre chien et loup, son autobiographie, Anthony Delon raconte qu’Alain Delon a été placé en famille d’accueil à l’âge de quatre ans suite au divorce de ses parents. Son père adoptif était gardien à la prison de Fresnes.

« J’ai grandi dans la cour de Fresnes »

Le petit Alain Delon grandit alors dans ce lieu atypique et unique qui lui laissera des séquelles…

« J’ai grandi dans la cour de Fresnes, entre les murs, à jouer avec les gamins des gardiens », avait livré l’acteur.

Le 15 octobre 1945, à l’âge de neuf ans, Alain Delon joue dans la cour de la prison et est abasourdi par la détonation de coups de fusil : Pierre Laval, qui avait passé ses dernières heures dans la même prison où était le futur artiste, vient de se faire abattre.

Découvrez aussi :  Alain Delon (1/7) : Sa fille Anouchka outrée par les "personnes mal intentionnées" qui profitent de lui

« J’ai entendu la balle qui a tué Laval »

Alain Delon confiera : « J’ai entendu la balle qui a tué Laval. Ce sont moins des images que des sons qu’il me reste de cette cour de la prison de Fresnes ».

Pierre Laval, chef du gouvernement du régime de Vichy est mort, arrêté quelques mois plutôt lors de sa fuite en Espagne. Il a été reconnu coupable de haute trahison et complot contre la sûreté intérieure de l’État et condamné à mort par la Haute Cour de Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *