« 300 millions d’euros » : Anouchka Delon fait une mise au point sur l’héritage de son père, un chiffre « très loin de la réalité »

Anouchka Delon

Mercredi 21 février, nos confrères du magazine Elle, publiaient un long entretien avec Anouchka Delon, au coeur d’un conflit familial qui s’étale toujours un peu plus dans la presse. Parmi maintes sujets passés au crible, la soeur d’Anthony et Alain-Fabien a tenu à mettre certaines choses au clair, dont les estimations faites de l’héritage dans les médias. 

Mon père n’est pas « Taylor Swift », affirme Anouchka Delon au regard des estimations faites de l’héritage d’Alain Delon dans la presse

« Il y a ce chiffre fou, 300 millions d’euros… Comme si mon père c’était Taylor Swift. C’est très loin de la vérité, mais ça attise les convoitises », déclare Anouchka Delon ce 21 février dans Elle Magazine. Il faut dire qu’elle doit être bien au courant puisqu’elle sera l’héritière majoritaire de son père, elle empochera 50% de la fortune contre 25% pour chacun des frères

Découvrez aussi :  Alain Delon, le visage marqué, fête Noël, bouleversé par ses problèmes avec Hiromi...

Mais selon les confidences d’un proche, la fortune serait plutôt entre 50 et 150 millions d’euros, maximum… Alain-Fabien, le plus jeune faisait d’ailleurs état du délabrement du fameux domaine de Douchy, qu’ils n’auraient certainement pas les moyens de garder, après la mort du monstre sacré du cinéma français. 

Malgré le départ d’Hiromi Rollin, les tensions sont toujours présentes au sein de la fratrie 

Et si Anouchka Delon héritera de la moitié du patrimoine, c’est un privilège qui lui a récemment couté cher puisque ses frères l’accusent notamment de vouloir amener son père, Alain Delon, en Suisse, pour ne pas payer les taxes afférentes à l’héritage en France lorsqu’il va mourir. À cela s’ajoute la montagne de conflits et de reproches, vis à vis de l’état de santé d’Alain Delon et de ses traitements médicaux. 

Découvrez aussi :  "Je ne suis pas experte" : Léa Salamé en plein malaise face à Anouchka Delon, tension palpable dans la matinale de France Inter 

Car depuis que la « dame de compagnie », Hiromi Rollin, a quitté le domaine de Douchy, les conflits ne se sont pas apaisés, et la justice vient de prendre une mesure de protection au regard de « l’abolition de discernement » dont souffre le monstre du cinéma.

Pour autant les enfants continuent à se tirer dessus à boulets rouges, par médias interposés! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *