Bernadette Chirac se lâche : maîtresses “laides”, journalistes “voleuses de mari”…

Bernadette Chirac

La 34e édition des Pièces jaunes a été lancée ce mercredi 11 janvier à Nice. Bernadette Chirac, figure emblématique de l’opération, s’est livrée sur les infidélités de son mari…

La 34e édition des Pièces jaunes a été lancée ce mercredi 11 janvier à Nice. Bernadette Chirac, figure emblématique de l’opération, n’a jamais été tendre avec son époux…

« Aujourd’hui, elles sont toutes aussi laides que moi »

Lors d’une battue à Chambord dans les années 2000, Bernadette Chirac avait évoqué sans filtre : « Mon mari, qui déteste la chasse…« 

« Aujourd’hui, elles sont toutes aussi laides que moi », affirmait-elle sur Europe 1 en mai dernier au sujet des maitresses de son mari.

Bernadette traitait les journalistes de « voleuses de mari », « de grues », « de catins », selon Les Amazones de la République de Renaud Revel. En effet, son mari appréciait toujours que la journaliste qui l’interviewe soit jolie.

« Juppé ? Il est très, très froid. Il n’attire pas les gens »

Concernant Juppé qu’elle n’aimait pas, en septembre 2014 en direct sur Europe 1, elle disait  : « Juppé ? Il est très, très froid. Il n’attire pas les gens, les amis, les électeurs éventuels… »

Bernadette Chirac déteste les briseuses de ménage. Un jour, elle avait invité la reine Noor de Jordanie à l’Élysée.

Elle avait alors convié Christine Leblond, la première épouse d’Alain Juppé, et non la seconde, Isabelle, qui venait pourtant d’écrire un livre sur les grandes femmes du monde dont justement la reine Noor…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *