Brigitte Bardot : « j’aurais préféré accoucher d’un petit chien », ses cruels mots envers…

Brigitte Bardot

Les deux derniers épisodes de la série Bardot étaient diffusés lundi 22 mai au soir sur France 2. Ce qui fut l’occasion de revenir sur ce moment douloureux que fut la grossesse pour Brigitte Bardot. 

Devenir mère, le drame intime de Brigitte Bardot

C’est le 11 Janvier 1960, que la star devient mère. Mais elle n’a pas manqué de qualificatifs cruels envers son enfant, qu’elle ne désirait pas. Le comparant à une bouillotte, elle déclare qu’elle aurait préféré « accoucher d’un petit chien ». Cette enfant né de son union avec Jacques Charrier, devra donc grandir en ayant une mère qui l’aime mais qui ne se cache pas des difficultés à assumer son rôle de mère. 

C’est à son ex-mari qu’elle confiera la garde, celui-ci n’ayant pas manqué de lui reprocher son manque d’attention envers son fils. Mais pour Brigitte Bardot cet enfant relève du trauma, elle en parle comme d’une « tumeur ». Elle explique ne pas avoir eu le soutien familial nécessaire pour le gérer et même avoir voulu s’ôter la vie plusieurs fois par la suite.

Découvrez aussi :  Brigitte Bardot (1/7) : Que devient Sami Frey, son grand amour ?

Son ex-mari l’attaque au tribunal

Ce conflit, avec l’enfant au beau milieu, mènera la famille au tribunal. En 1966, son ex-mari l’attaque suite à la publication de sa biographie aux éditions Grasset. Le père attaque également l’éditeur. Il réclame en tout 11 millions de Francs de dommages et intérêts. Son fils, qui est finalement parti s’installer en Norvège après s’être marié à une mannequin, a depuis renoué le contact avec sa mère. Leurs liens se sont quelque peu « apaisés »…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *