« Elle est toujours vivante » : Bernard Lavilliers ému aux larmes, craque en plein direct 

Bernard Lavilliers était invité sur le plateau de C à vous, mercredi 7 février, le chanteur va bientôt recevoir une victoire d’honneur aux Victoires de la musique. L’occasion pour Anne-Élisabeth Lemoine de faire un point sur des événements marquants de sa carrière, de quoi émouvoir le chanteur!

Betty, prisonnière durant 14 ans à Fleury Mérogis, devenue une amie de Bernard Lavilliers 

Déjà une longue carrière pour Bernard Lavilliers, qui sera récompensée à titre « honorable » aux prochaines victoires de la musique, ce vendredi 9 février! Mais alors que sur le plateau de C à vous, certains moments importants de sa carrière sont exposés, c’est un vieille historie qui va faire fondre le chanteur. Retour en 1981, lors de la sortie de son album « Nuit d’amour », il dédie une chanson à une certaine Betty, prisonnière à Fleury-Mirogis.

Découvrez aussi :  Bernard Lavilliers : ce problème de santé longtemps caché qui l'handicape 

« Tu sais, on s’retrouvera, là, ailleurs, en plein soleil » avait-il promis dans sa chanson. Ému en repensant à ces années écoulées, Bernard Lavilliers déclare que cette promesse a pu être tenue! Les larmes aux yeux, il explique que la fameuse Betty est toujours vivante. Le coeur serré, il explique que cette femme a été victime de lourdes injustices : « Sachez que Betty c’est l’injustice même. Je ne vais pas m’étaler, je ne peux pas raconter grand-chose. »

À plusieurs reprises, Bernard Lavilliers a chanté dans la prison de Betty

Un moment fort en émotion, ce que n’a pas manqué de souligner Anne-Élisabeth Lemoine. « Je l’ai sortie. Elle a fait 14 ans quand même. J’ai été la chercher à Fleury, j’ai même fait un concert… » précise Bernard Lavilliers, les yeux remplis de larmes. Il a toujours démenti une liaison avec Betty, « c’est une amie » répète-t-il. 

Découvrez aussi :  Bernard Lavilliers : ce problème de santé longtemps caché qui l'handicape 

D’ailleurs, c’est une chanson qu’il dit ne pas pouvoir chanter « tous les jours », tant elle l’émeut. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *