Jacques Dutronc « paresseux » : ce conflit avec à Jean-Jacques Goldman qu’il n’a toujours pas digéré

Jacques Dutronc chez Thierry Ardisson

Dans les pages du JDD, dimanche 17 décembre 2023, Jacques Dutronc est revenu sur un moment qui l’a visiblement marqué et où son compère Jean-Jacques Goldman n’a pas été des plus tendre avec lui. C’était il y a trente ans ou plus, il en parle comme si c’était hier, on vous explique! 

Jacques Dutronc et Jean-Jacques Goldman : deux méthodes de travail radicalement opposées 

Ces deux monuments de la chanson française se sont côtoyés d’assez près. Il y a de ça quelques 30 années, ils ont tenté de collaborer ensemble. « Il paraît, en effet, que je suis paresseux et tant mieux » a expliqué Jacques Dutronc à nos confrères du JDD, ce 17 décembre. « Il y a un art de ne rien faire -et de ne faire rien aussi » a-t-il déclaré fier, avant d’ajouter : « Le dernier qui m’a traité de paresseux, c’est Jean-Jacques Goldman ».

Découvrez aussi :  "Peur de tout", sourde d'une oreille,... : la santé de Françoise Hardy toujours plus préoccupante!

« Ensuite, j’ai fait le Casino de Paris. Il m’a dit : « Mais tu es paresseux, travaille !' » lâche-t-il l’air malin. Mais le projet entre les deux chanteurs ne verra jamais le jour. Pour autant le moment reste en tête pour Jacques Dutronc, laissant penser qu’il y a longtemps songer pour en analyser les divers aspects et se conforter dans sa méthode de création. 

Françoise Hardy, l’ex-femme de Jacques Dutronc et mère de Thomas, au plus mal

Jacques Dutronc est actuellement en tournée sur les routes de France avec son fils Thomas. Les deux hommes déplorent régulièrement l’état de santé de leur mère Françoise Hardy, très souffrante. Celle-ci lutte depuis des années contre un cancer du Larynx, elle implorait le chef d’état Emmanuel Macron de modifier les législations à faveur de l’euthanasie. 

Découvrez aussi :  Thomas Dutronc sans filtre sur "le désarroi amoureux" de sa mère, Françoise Hardy...

Son amie Line Renaud, qui a dévoué la fin de sa vie à ce même combat, prenait aussi la parole en soutien à son désir d’euthanasie. Françoise Hardy déclarait vouloir partir « vite et bientôt ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *