« Une mise à mort » : Fanny Ardant son coup de gueule sur l’affaire Depardieu 

Fanny Ardant

Fanny Ardant a pris la parole pour défendre son ami de longue date, Gérard Depardieu, au micro d’RTL, mardi 19 décembre. Elle dénonce un véritable « tribunal populaire » face aux dernières révélations médiatiques, notamment le fameux épisode de Complément d’Enquête, diffusé le 7 décembre sur France 2.

Pour Fanny Ardant, l’amitié et la fidélité avant tout

« Une fois que l’on a un ami, si on trahit notre ami, on est une balance, c’est un terme en prison. C’est-à-dire qu’il faut rester fidèle aux gens qu’on aime » déclare avec énergie Fanny Ardant. La chanteuse ne mâche pas ses mots pour défendre son ami, le « monstre » du cinéma français, Gérard Depardieu. 

« La chute de l’ogre », l’enquête diffusée par Complément d’Enquête, a donné un tournant international à l’affaire Depardieu. Répercussions en pagaille pour celui que l’on voit tenir des propos sexistes et misogynes envers des femmes, lors d’un séjour en Corée du Nord, en 2018. 

Découvrez aussi :  "J'ai toujours trouvé chelou..." : Mathieu Kassovitz réagi aux dénonciations de Judith Godrèche 

Fanny Ardant dénonce une « mise à mort » 

« À partir du moment où une accusation a été jetée sur lui… Je pensais que c’était l’un des piliers de la démocratie, la justice. Et donc, la justice ne s’exprime plus ? Ce n’est que la voix populaire ? Moi, j’ai toujours pensé qu’une nouvelle société qui s’instaurait par la peur était une société totalitariste » déclare Fanny Ardant sur les ondes d’RTL. 

Puis la chanteuse a conclu son discours sur ces mots forts : « Tandis que là, je peux dire que ce qu’il se passe avec Gérard, c’est une mise à mort« . 

La famille de Gérard Depardieu signait aussi une tribune dans le JDD, le 17 décembre en défense de l’acteur autrefois idolâtré. Sa fille Julie s’est aussi exprimée dans l’émission « L’heure des Pros », sur CNEWS, lundi 18 décembre. Tous concordent à dénoncer le traitement médiatique subi par l’acteur. 

Découvrez aussi :  Gérard Depardieu : une journaliste espagnole porte plainte pour viol

3 réactions sur “« Une mise à mort » : Fanny Ardant son coup de gueule sur l’affaire Depardieu 

  1. Elle parle de totalitarisme , à l’entendre , c’est plutôt elle qui pense qu’elle détiens la vérité a elle seule ? Les propos entendus de la bouche même de Depardieu , c’est pas un ventriloque qui les a prononcés !! Alors certes pour les viols , attendons que la justice se prononce , mais quant on entends ça ont peu se poser des questions ? Mais voilà , c’est Depardieu et il faudrait surtout pas touché !! Alors nous on ne sait pas , mais elle non plus !!

  2. C’est quand même étrange que ces grandes actrices ( Ardant, Bouquet, Deneuve et autre Huppert ou Seigner) défendent les mis en cause (et surtout l’acharnement médiatique extra-judiciaire) alors que de quasi inconnues ressortent des affaires vieilles de décennies ? Dans mon travail un problème de proposition indécence dénoncé par nous collègues de la victime s’est réglé en 15 jours par le licenciement du chef de bureau. Vite fait, bien fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *