« Digne des pires régimes », « Honte à la démocratie » : un journaliste de France Info suspendu car soupçonné d’avoir collaboré avec Jordan Bardella

Selon Le Monde, le journaliste de France Info, Jean-François Achilli, a été suspendu « à titre conservatoire » annonçait le patron de Franceinfo, Jean-Philippe Baille, dans un communiqué publié le 14 mars. Le journaliste est soupçonné d’avoir collaboré à l’écriture d’un livre de Jordan Bardella.

Le patron de France Info prend une décision radicale « le temps de clarifier la situation »

Jean-François Achili ne présentera donc pas « Les Informés  » avec Bérengère Bonte, ce vendredi 15 mars, sur décision du patron de France Info. En effet, suite aux révélations faites par le journal Le Monde, mardi 13 mars, concernant une collaboration entre le journaliste et le chef du Rassemblement National, Jordan Bardella, la chaîne publique a suspendu Jean-François Achili de ses fonctions, « le temps de clarifier la situation » explique Jean-Philippe Baille. 

Le journaliste avait réagi à l’article du Monde en justifiant de « sa vie professionnelle personnelle ». Un argument qui a plus interloqué qu’autre chose face aux possibles conflits d’intérêts… « Il avait refusé de coécrire le livre, et ses discussions avec Jordan Bardella relevaient des contacts qu’il noue avec les politiques de tous bords dans le cadre de l’exercice de son métier » explique un collègue de travail auprès du journal Le Monde. 

Découvrez aussi :  "Le gendre idéal" : Delphine Wespiser craque complètement sur Jordan Bardella à "l'avenir présidentiel"

 « Dignes des pires régimes », « honte à la démocratie » : Jordan Bardellla réagit à la suspension du journaliste 

Jordan Bardella n’a pas manqué de réagir à l’affaire sur X (anciennement Twitter) : « J’apprends que Radio France suspend l’un de ses journalistes pour un échange « supposé » autour d’un livre d’entretien avec moi qui n’a pas vu le jour » déplore-t-il. Puis le chef de file du Rassemblement National a dénoncé des « méthodes » qui séraint  « dignes des pires régimes » et qui font « honte à la démocratie« .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *