Stéphane Plaza se confond en excuses devant ses agents immobiliers…

Stéphane Plaza

Après sa garde à vue, Stéphane Plaza s’est excusé auprès de ses collaborateurs de Stéphane Plaza Immobilier et leur a réaffirmé son innocence lors d’une visioconférence ce 19 mars.

Après une garde à vue suite aux plaintes déposées par ses anciennes compagnes pour violences conjugales, Stéphane Plaza, a décidé de parler à ses collaborateurs de Stéphane Plaza Immobilier en visioconférence ce 19 mars.

L’animateur se dit être victime d’une opération de vengeance de ses ex-compagnes.

« Je suis très affecté par ce qui se passe. Et encore plus que vous soyez les dommages collatéraux de cette affaire »

« Ce moment éphémère ne sera bientôt qu’un lointain souvenir. Pour la première fois, je vais enfin pouvoir m’exprimer, merci. Sachez que chaque tempête est éprouvante. Certaines plus longues que d’autres. Mais j’ai appris que le soleil finit toujours par se lever », avait écrit le plus célèbre des agents immobiliers sur Instagram avant son audition libre qui l’a conduit en garde à vue.

Découvrez aussi :  Stéphane Plaza et Karine Le Marchand : ces stars de M6 qui disposent de privilèges hallucinants...

« Je suis content d’être devant vous. Sachez que je garde le cap dans ce moment difficile. Je suis très affecté par ce qui se passe. Et encore plus que vous soyez les dommages collatéraux de cette affaire. Je m’en excuse profondément. C’est pourquoi je vais continuer à vous donner quelques précisions, à être complètement transparent », a déclaré Stéphane Plaza à ses collaborateurs, selon Purepeople.

« Ma version n’a pas changé depuis le début »

Une de ses ex-compagnes avait témoigné que Stéphane Plaza lui avait fait mal aux doigts.

Elle avait montré une photo de trois de ses « doigts qui pendaient, gonflés, et violets » ainsi que des messages d’excuses de la part de l’animateur suite à ces photos que sa compagne de l’époque lui avait envoyées.

« Je vous rappelle que je suis présumé innocent et que ma version n’a pas changé depuis le début. Je ne suis pas un homme violent… J’ai répondu à toutes les demandes et me suis soumis à tous les contrôles requis par le parquet, sans aucun traitement de faveur », a-t-il raconté à ses collaborateurs.

Découvrez aussi :  Stéphane Plaza embarqué par les pompiers en plein tournage, nouveau coup dur 

Stéphane Plaza sera jugé au tribunal correctionnel à la fin de l’été 2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *