« Joyeux Bazar, je confirme » : Gabriel Attal ridiculisé à son arrivée, l’embarras saisi les élus de Montbéliard 

Gabriel Attal

Samedi 16 mars au soir, se déroulait la cérémonie d’inauguration de la « capitale française de la culture », où s’est rendu le premier ministre Gabriel Attal. Coïncidence, c’était aussi le jour de son anniversaire! Malheureusement, l’évènement ne s’est pas passé comme prévu… 

« Tu fais le malin, t’es très intelligent, mais tu connais rien du tout », les mots provocateurs de la maîtresse de cérémonie à l’encontre du premier ministre Gabriel Attal

« Tu fais le malin, t’es très intelligent, mais tu connais rien du tout du pays de Montbéliard » interpelle au micro, Hervée de Lafond, 80 ans, directrice du théâtre de l’Unité, qui menait et organisait la cérémonie d’inauguration de la capitale de la culture, Montbéliard. 

Tutoyant le premier ministre, l’appelant « Gaby », ou « le gosse », nombre des ses phrases provocatrices ont marqué l’assemblée : « Gabriel, le mot d’ordre, c’est la sobriété, et j’apprends que tu es venu en avion ? », « Et Rachida Dati, ministre de la Culture, qui n’est pas venue, qu’est-ce que c’est que ça ? », « j’apprends qu’on va retirer 200 millions au budget de la culture », s’est-elle entichée, selon les propos rapportés par France 3. 

Découvrez aussi :  Gabriel Attal : cette décision surprenante qui en bouche un coin !

« Je ne démissionnerai pas! », Hervée de Lafond évincée de son poste de directrice du théâtre de l’Unité? 

En réaction, plusieurs élus ont publié un communiqué, lundi 18 mars, pour présenter « leurs plus sincères excuses » au premier ministre, « suite aux réactions de nombreux habitants et élus et à leur demande », explique sur X, le député signataire Nicolas Pacquot. 

« Ses actions et propos ont non seulement bafoué les principes fondamentaux républicains, mais ils ont également entaché l’image et l’honneur de notre territoire et de ses habitants, qui désiraient tant vous en faire découvrir toute la richesse », peut-on lire dans le communiqué. 

Pour sa part, Hervée de Lafond, invitée sur Fance Bleu, lundi 18 mars, déclarait : « Je ne démissionnerai pas après ça! ». Puis elle a ajouté : « Je ne regrette rien, ce n’est pas une question de droite ou de gauche… Avec François Hollande ça aurait été pareil. Je l’ai chicané, tout le monde sait que j’interpelle les politiques depuis toujours ». 

Découvrez aussi :  "Il n'aime pas les arabes!" : Rachida Dati revient sur la polémique du texto à Gabriel Attal disant qu'elle allait transformer son chien Volta, en kebab!

4 réactions sur “« Joyeux Bazar, je confirme » : Gabriel Attal ridiculisé à son arrivée, l’embarras saisi les élus de Montbéliard 

  1. la vérité sort de la bouche des anciens…BRAVO Madame et à vous le respect que votre vis à vis ne mérite pas. MERCI

  2. La vérité oui mais l’impolitesse NON quel exemple pour les jeunes et après on se plaint du non respect de plus rien lamentable ! Démission !!!

    1. Elle ne fait que recadrer deux personnes qui ne valent pas grand chose! bon, OK, c’est un peu exagéré pour le petit Gabi, mais pour ce qui est de la forme, elle est dans le bon terme! Il y en a mare de ces gens à qui on ne peut plus dire leurs quatre vérité, car pour les dires, il n’y a pas à passer par quatre chemin et mille courbette, elle lui a dit tout nette ce qu’elle pensait. Et si les jeunes avait ne serait-ce qu’une once d’éducation verbale, il comprendrait les nuances de la langue française. Les jeunes sont ce qu’on leurs demandent d’être à leurs niveaux socio-culturel, des abrutis pour les uns, des nantis pour les autres! Pas de juste milieux! Alors quand on pourra cracher à ceux qui nous manipulent pour qu’ils puissent nous dépouiller de nos vies et de nos ressources, ce sera sans le verbe, mais avec la verve du moment, alors il vaut mieux que ce soit des personnes qui ont vécu, qui ont , l’expérience et qui voient le jeu de ces faux-cul! Car plus tard, les abrutis connaissant que la violence (c’est comme ça que doit être un homme maintenant, parait-il) ils le feront avec leurs mots, les maux de la société en devenir!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *