Judith Godrèche en larmes à l’Assemblée nationale !

judith-godrèche

Dans l’enceinte solennelle de l’Assemblée nationale, une scène bouleversante s’est jouée ce 2 mai 2024. Judith Godrèche, figure emblématique du mouvement MeToo en France, a vécu un moment d’émotion intense, marquant une victoire significative dans son combat pour la protection des acteurs et actrices du milieu artistique.

Judith Godrèche victorieuse

L’actrice française, connue pour ses rôles marquants et son engagement sans faille, a vu son rêve se concrétiser sous les ors de la République.

En effet, la commission d’enquête qu’elle a ardemment demandée a été « votée à l’unanimité », comme elle l’a fièrement annoncé sur son compte Instagram. Judith Godrèche, qui a également porté plainte pour des violences sexuelles et physiques, a ainsi franchi une étape cruciale.

« Chère Judith, si les autres ne vous ont pas entendue… »

L’émotion était palpable lorsque la députée Perrine Goulet a pris la parole, affirmant avec force : « Chère Judith, si les autres ne vous ont pas entendue, nous vous avons entendue, nous députés. Alors aujourd’hui, nous allons faire mieux que vous écouter. Nous allons agir parce qu’il y a urgence ».

Ces mots ont résonné dans le cœur de Judith Godrèche, qui n’a pu retenir ses larmes, symbolisant à la fois la douleur du passé et l’espoir d’un avenir meilleur.

Découvrez aussi :  Judith Godrèche : plainte déposée pour "viols sur mineur" contre le réalisateur Benoît Jacquot 

La commission d’enquête, dont la formation est prévue pour le 13 mai et les auditions pour le 20 mai, aura pour mission d’évaluer la situation des mineurs et des majeurs évoluant dans les secteurs du cinéma, de l’audiovisuel, du spectacle vivant, de la mode et de la publicité. Un travail de fond qui devrait aboutir à des conclusions dans six mois, selon les informations de la députée Francesca Pasquini.

Ce moment historique, capturé en vidéo et partagé par l’actrice, est un signal fort envoyé à l’ensemble du secteur culturel et au-delà.

Il témoigne de la prise de conscience collective et de la volonté politique d’agir pour que les abus et les violences ne restent plus dans l’ombre.

Judith Godrèche, par son courage et sa détermination, incarne cette lutte pour la justice et le respect de l’intégrité de chacun dans le monde artistique.

Découvrez aussi :  "J'ai toujours trouvé chelou..." : Mathieu Kassovitz réagi aux dénonciations de Judith Godrèche 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *