« Je me mets à trembler, à vomir… » : Judith Godrèche, ces images qui l’ont anéantie

judith-godrèche

Mercredi 27 mars, les Inrockuptibles publiaient un entretien avec l’actrice Judith Godrèche, au cours duquel elle revient sur un moment qui fut bouleversant pour elle, et qui sera la goutte d’eau qui fait déborder le vase… À l’origine de ce déclic, se trouvent les images d’un vieux documentaire, on vous explique! 

Un documentaire de Gérard Miller ressort des années après sa parution et aura un effet déclencheur pour Judith Godrèche

« Je lis le papier, puis je regarde le documentaire dont il parle. C’est un énorme choc. Le sujet Judith n’existe plus. Mon visage d’enfant dans ce documentaire, avec les mots de Benoît Jacquot dessus… Il parle de moi comme d’un pantin qu’il anime et désanime. Je ne sais pas ce qui se passe » raconte Judith Godrèche pour les Inrockuptibles, ce mercredi 27 mars. 

Découvrez aussi :  “J’ai dû me mettre torse nu et…” : Judith Godrèche, le récit glaçant d'abus vécus à 15 ans

Il s’agit du documentaire « Les Ruses du désir », de Gérard Miller, qui lui aura été indiqué par un spectateur de sa série, diffusée sur Arte, intitulée Icon of French Cinema, dans les commentaires d’un article du Monde évoquant la série. Dans ce documentaire, Gérard Miller interroge Benoît Jacquot sur sa relation avec Judith Godrèche. À l’époque, le réalisateur avait 40 ans et Judith Godrèche en avait 14

Judith Godrèche dénonce publiquement Benoît Jacquot et porte plainte contre lui 

Les mots du réalisateur sont crus au sujet de Judith Godrèche : « Mon inconscient décide de me mettre une claque. Je me mets à trembler, à vomir« , détaille-t-elle. C’est un moment clé, qui va la pousser à nommer publiquement Benoît Jacquot, elle portera également plainte pour viols sur mineur contre le réalisateur et dénoncera les agissements d’un autre réalisateur : Jacques Doillon. 

Découvrez aussi :  Judith Godrèche raconte ses souvenirs terribles lors de tournages : "Je me faisais peloter par le metteur en scène"

Peu de temps après, Gérard Miller, réalisateur du documentaire qui a fait réagir Judith Godrèche, sera lui aussi accusé de viols et violences sexuelles par plus de soixante femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *