Gabriel Attal atomisé à l’Assemblée nationale : « Le stagiaire de Bruno Le Maire »

Gabriel Attal

Ce jeudi 28 mars, dans « C à vous », Bertrand Chameroy a diffusé plusieurs extraits de discours à l’Assemblée nationale…

Dans C à vous, Bertrand Chameroy met en exergue des séquences télévisées qui méritent que l’on s’y attarde…

Plusieurs membres du gouvernement ont été critiqués

Ce jeudi 28 mars, il a révélé des remarques prononcées par des députés à l’Assemblée nationale.

Plusieurs membres du gouvernement ont été critiqués, dont Nicole Belloubet et Gabriel Attal.

Lorsque Yaël Braun-Pivet, présidente de l’Assemblée nationale, évoquait un ministre dans son discours, par exemple « Nicole Belloubet, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse », un député s’amusait à ajouter : « Et des Suppressions de postes ». 

Bruno Le Maire et Gabriel Attal semblent en bons termes

Lorsqu’elle a nommé Gabriel Attal « Monsieur le Premier ministre », elle a été stoppée par ce même député qui a scandé : « Le stagiaire de Bruno Le Maire ».

Malgré que des rumeurs de tensions circulaient sur la relation entre les deux hommes politiques, le ministre de l’Économie a prouvé son amitié à Gabriel Attal.

Découvrez aussi :  Gabriel Attal veut quitter son poste de Premier ministre : la réponse ferme d’Emmanuel Macron

Selon Le Parisien, le 20 mars dernier, Bruno Le Maire aurait en effet offert un exemplaire de son nouveau livre, baptisé La Voie française, à Gabriel Attal, le 16 mars, à l’occasion de son 35e anniversaire.

5 réactions sur “Gabriel Attal atomisé à l’Assemblée nationale : « Le stagiaire de Bruno Le Maire »

  1. Vu les sous doués qui siègent dans certains partis ces petites phrases balancées sous couvert de l’anonymat doivent plus inquiéter que prêter à sourire. Le pire c’est que ces représentants sont au niveau de leurs électeurs pour lesquels on peut légitimement s’interroger sur leurs critères de vote. Pour un selfie peut-être ?

    1. Pourquoi vos critères de vote à vous c’est ce genre de premier ministre (et la précédente) qui décident de supprimer des droits acquis durement part des personnes aillant travaillé toute leurs vie ,retraites, chomâge , santé et ce n’est que le début ,il reste trois ans ? et oui faudra pas s’étonner de ce qui va arriver en 2027 , après , tout est fait par ce gouvernement et leur président pour que cela se produise , cela ne changera rien de ce que ces personnes ont déjà détruit , ils vont laisser le pays dans un état désastreux ,pire??pas sûr , et c’est cela qui est grave…

  2. Quand on voit les 3010 milliards de dettes dont env 820 pour micron et sa clique, vous devriez baisser la tête et rester humble…
    Regardez vos chevilles… ça gonfle !Et rangez votre arrogance au placard !
    Vivement le 9 juin !

  3. Malgré que? pas terrible comme façon d’écrire si on se pense journaliste en rédigeant des articles…

  4. On est bien d’accord, et personne à la rédaction pour corriger cette grossière erreur ! Cela en dit long : le n’importe quoi est devenu la norme. L’essentiel c’est bien de « faire du fric » avec le travail de personnes pas toujours très qualifiées donc probablement mal rémunérées. Attention, je ne jette surtout pas la pierre sur les personnes qui ne sont pas très à l’aise avec « le bien écrire » mais enfin… un journaliste !?!?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *