“J’ai dû me mettre torse nu et…” : Judith Godrèche, le récit glaçant d’abus vécus à 15 ans

judith-godrèche

Judith Godrèche fait son retour sur le petit écran avec une série Arte.TV, intitulée « Icon of French cinema », diffusée dès le 21 décembre. Pour nos confrères du Parisien, elle expliquait la démarche à l’origine de cette série, qu’elle tourne avec sa fille parmi les actrices! 

Judith Godrèche revient dans la série « Icon of french cinema », dès le 21 décembre sur Arte

C’est une série dans laquelle l’actrice Judith Godrèche joue son propre rôle. Et sa fille joue d’ailleurs son personnage, plus jeune. C’est justement aussi pour elle, qui veut devenir comédienne, qu’elle a souhaité réaliser ce projet. Mais Judith Godrèche, forte de sa splendide carrière, n’a pas toujours tout raconté de son vécu. Le derrière des tapis rouges et des projecteurs peu cacher bien des drames. 

Découvrez aussi :  Dérapage chez Pascal Praud au sujet de Judith Godrèche : "A 14 ans, elle n'est pas obligée de se laisser faire"

C’est en tout le cas récit qu’elle en faisait à nos confrères du Parisien, ce 21 décembre. Elle est revenue sur une expérience particulièrement marquante alors qu’elle n’avait que 14 ans et commençait tout juste sa carrière : “J’ai dû me mettre torse nu et embrasser un homme 45 fois de suite sur un plateau” raconte-t-elle. Puis elle poursuit : “Personne ne m’a mise en garde. Par conséquent, je ne savais même pas qu’il était possible de dire non, que j’en avais le droit.” 

Pour se réparer elle et pour mettre en garde sa fille qui veut suivre ses pas

Désormais, elle sait que sa fille veut suivre ses pas. C’est bien qui l’a motivée à entreprendre ce projet : « Cette série est faite dans une perspective réparatrice, pour protéger les autres, en tout cas ma fille qui veut être actrice. Pour mon passé, il est trop tard”. 

Découvrez aussi :  Judith Godrèche raconte ses souvenirs terribles lors de tournages : "Je me faisais peloter par le metteur en scène"

Récemment, l’affaire Depardieu faisait trembler le cinéma français et au delà. L’affaire n’en finit plus de faire couler de l’encre et de susciter le débat. 

Une réaction sur ““J’ai dû me mettre torse nu et…” : Judith Godrèche, le récit glaçant d’abus vécus à 15 ans

  1. Les temps ont changé…Il y a trente ou quarante ans, une jeune fille disait  » c’est chouette, je me suis payée Depardieu! » Maintenant, « elle dit zut! Il m’a violée, le salaud! » Elle est sincère dans les 2 situations, car les temps ont changé, les normes ne sont plus les mêmes…les mœurs ont évolué vers plus de pruderie et le retour vers une enfance, une jeunesse à préserver, en oubliant que « l’enfant est un pervers polymorphe »-(ce qui n’excuse en rien l’adulte qui en profite…)
    Bref, tout n’est pas si simple!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *