Gérard Depardieu bientôt en garde à vue… suite aux accusations d’agressions sexuelles

Gérard Depardieu

Ce lundi 29 avril, Gérard Depardieu a été convoqué par la police dans le cadre de l’enquête concernant les accusations d’agressions sexuelles par deux femmes à son égard.

Depuis 2020, Gérard Depardieu est visé par plusieurs plaintes pour viols et agressions sexuelles.

Des attouchements sur deux tournages

Selon BFMTV, ce lundi 29 avril, il a été convoqué par la police puis placé en garde à vue afin d’être entendu dans un commissariat parisien dans le cadre de l’enquête ouverte sur les accusations d’agressions sexuelles portées par deux femmes, l’accusant d’attouchements qui auraient eu lieu lors de deux tournages.

Les faits remonteraient pour l’une, en 2014, lors du tournage du Magicien et les Siamois, de Jean-Pierre Mocky et l’autre pendant le tournage des Volets verts de Jean Becker en 2021.

Découvrez aussi :  Affaire Gérard Depardieu : une tribune de 50 personnalités défend "le montre sacré du cinéma français" 

Gérard Depardieu réfute ces accusations.

Des actrices bottent en touche au sujet de l’acteur…

Dans Télé Star, Géraldine Pailhas, qui a donné la réplique à Gérard Depardieu sur le tournage de la série Marseille, s’est confiée sur son expérience avec lui : « Je l’ai vu être grossier. Mais je ne peux pas juger ce dont il est accusé », a-t-elle lâché.

Elle a également souligné que Gérard Depardieu n’a jamais eu de geste ou propos déplacés à son égard.

« Je suis heureuse que cette récente libération de la parole ait eu lieu dans notre milieu. J’espère que ça va servir de tremplin à d’autres femmes et d’autres hommes et qu’on a moins entendu jusqu’à présent », a-t-elle concédé.

Le 15 avril dernier, Nicole Garcia a lâché au Figaro, en pleine promotion de sa nouvelle pièce de théâtre intitulée Royan, la professeure de français qu’elle préférait éviter de donner son avis.

Découvrez aussi :  Gérard Depardieu : disparu depuis plus de 15 jours, l'inquiétude grandit dans son entourage

Je ne vais pas répondre sur Depardieu. La série, c’était ‘même pas peur’. Il y a des gens qui me demandent comment j’ai pu l’accepter, d’autres sont enthousiastes. Je suis féministe, pas militante. C’est vrai qu’on a été sous l’ère d’un patriarcat sans réplique. Je crois qu’on a été une génération qui a mené des combats solitaires. Heureusement, aujourd’hui, le combat est devenu solidaire », a-t-elle botté en touche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *