« Je ne suis pas experte » : Léa Salamé en plein malaise face à Anouchka Delon, tension palpable dans la matinale de France Inter 

Léa Salamé

Alors que nos confrères du Parisien faisaient état de la perquisition, complètement rocambolesque, de 72 armes et quelques 3000 munitions au domaine de Douchy, où vit Alain Delon, la guerre entre la fratrie se poursuit par médias interposés. Mais cette fois c’est Léa Salamé, qui s’est retrouvée un peu prise au piège par une question d’Anouchka Delon. 

72 armes et plus de 3000 munitions saisies au domaine de Douchy

C’est suite à cette surprenante perquisition de 72 armes, au domicile d’Alain Delon, qu’Anouchka Delon est intervenue dans la matinale de Léa Salamé sur France Inter. Alors que le monstre du cinéma français vit désormais sous protection judiciaire pour son suivi médical, le juge a été interpellé par une interview d’Anouchka Delon dans le magazine ELLE, dans laquelle elle évoque un stand de tirs et des armes, au sein du domaine de Douchy. Étant donné l’état de santé psychologique d’Alain Delon, le juge a ordonné la perquisition, et n’a sans doute pas été déçu de la découverte. 

Découvrez aussi :  Alain Delon (5/7) : son enfance en prison où il a vécu une exécution historique

Lorsqu’Anouchka Delon est venue s’exprimer au micro de Léa Salamé, celle-ci en a profité pour l’interroger sur ce qu’elle pense du bilan médical qui a établi l’abolition du discernement de son père et provoqué sa mise sous protection judiciaire. 

Anouchka Delon prend au dépourvu Léa Salamé 

C’est un sujet qui oppose Anouchka à ses frères, car elle souhaite que son père rentre en Suisse pour y être soigné. Ainsi Anouchka répond à Léa Salamé, qu’elle l’a eu au téléphone elle même, et lui retourne la question : « Je ne sais pas, qu’est-ce que vous en pensez ? Il me semble que vous l’avez eu au téléphone récemment. Mon père, vous l’avez eu au téléphone ? Comment il vous a semblé de l’extérieur? »

Prise au dépourvu, le malaise s’est fait sentir instantanément sur le plateau. Léa Salamé a alors répondu : « Oui j’ai eu votre père au téléphone mais je ne suis pas experte. Non je n’ai pas eu le sentiment que son discernement était aboli. En tout cas, il avait du mal à parler mais on a pu parler quelques minutes effectivement »

Découvrez aussi :  Léa Salamé : adultère, augmentation de salaire... ses confessions cash!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *